Evaluation

S’évaluer ici

La charte (*) donne l’ensemble des règles demandées à un Anti Pilote de Ligne Droite. Personne n’étant parfait, il est possible que toutes ces règles ne soient pas encore maîtrisées par tous. Aussi, il existe une échelle de classification parmi les Anti Pilote de Ligne Droite : Novice, Confirmé, Frère et Grand maître.
Pour savoir lequel de ces titres est celui qui vous convient le mieux, il suffit de faire le calcul des points que chaque règle que vous respectez rapporte :

Le premier article est le plus important : l’Anti pilote de ligne droite se doit par essence d’être capable de se dominer pour le respect de tous. De plus, l’accident type ayant lieu en ligne droite, celui qui se prétend membre ne peut outrepasser cette sacro sainte règle. Le respect de cet article premier confère ainsi au membre un capital de 10 points.

L’article suivant traduit la capacité de l’intéressé à maîtriser sa machine en situation technique, et donc de prouver son adéquation avec la moto qu’il enjambe. Et surtout de montrer sa maîtrise de soi dans la réalisation d’une tache où l’impression de tomber sera omniprésente. Le respect de cet article deux permet au membre de recevoir 6 points.

L’article 3 est aussi un des piliers de l’Anti pilote de ligne droite : il traduit la vision différente du virage que le groupe veut véhiculer. Et surtout, son respect sous tend une vitesse réduite en virage. Il est évident que lors d’une vitesse élevée, la trajectoire suivie par le pilote sera longue et sera donc à l’encontre de celle souhaitée par l’idéologie Anti Pilote de Ligne Droite. Cet article trois permet donc de gagner aussi 6 points.

– Pour l’article 4, on s’attache aux signes extérieurs de respect des règles. Le pneu arrière d’une moto, est la signature de la motricité de la machine. S’il est soumis à des efforts trop importants ou trop longs, il en porte les traces. Ainsi, rouler vite en ligne droite va le tailler en plat au milieu : soumis à un roulage, le pneu chauffe et donc, s’use. Et plus une roue tourne vite, plus elle chauffe. De plus, en accélérant, la roue arrière pousse d’autant plus le sol vers l’arrière, créant une friction encore plus grande. Donc, si le pneu est plat au milieu, c’est que celui qui conduit roule vite en ligne droite. Cet article quatre permet de s’octroyer 4 points supplémentaires.

L’article 5 illustre la capacité d’équilibre mais aussi d’anticipation du membre. Pour le réussir, il convient déjà évidemment d’avoir un bon équilibre pour se garder de poser le pied alors qu’on est presque arrêté, mais il nécessite une bonne anticipation afin de ne pas avoir besoin de s’arrêter violement. Ce genre d’arrêt (freinage brusque) ne permettant pas l’équilibre, il faut le bannir pour respecter cet article. Et se voir aussi doté de 4 points en plus, pour l’article cinq.

– Une bonne position de conduite confère un avantage certain quant au respect des règles supérieures. Par exemple, un membre qui aurait les pieds en canards aurait du mal à respecter l’article 3 sans se limer les bottes. De même, il lui serait impossible de respecter les articles 2 et 3 si ses bras étaient rigides, puisqu’ils iraient à l’opposé du sacro saint principe du « laisser faire la moto ». L’article six qui traduit le respect d’une bonne position de conduite attribue 3 points supplémentaires.

– Enfin, l’article 7 est là pour rappeler que la moto reste une pratique dangereuse, et qu’il convient de s’équiper au mieux pour minimiser au maximum les éventuelles erreurs d’un malheureux. Et puisque nous préconisons la glissade en cas de perte de contrôle du véhicule en lieu et place du choc, il faut que le conducteur dispose d’un équipement qui résiste à l’abrasion. Cet article sept, le plus simple, accorde 3 points à celui qui le respecte.



Les points étant ainsi définis, chaque membre peut se situer dans la liste des titres :
Si la somme de tous ses points se situe entre 13 et 18, il est dit « Novice ».
Si la somme de tous ses points se situe entre 19 et 25, il est dit « Confirmé ».
Si la somme de tous ses points se situe entre 26 et 35, il est dit « Frère » ou « Sœur ».
S’il a tous les points, il est évidemment « Grand Maître ».



Encore une fois, quelque soit le titre qu’un membre s’affecte, il lui appartient en propre de se le donner. Ce ne sont pas les autres qui décident du titre de chacun. Une des valeurs prédominantes de la mentalité Anti Pilote de Ligne droite étant la maîtrise de soi, ce n’est pas dans l’intérêt de quelqu’un de tricher. Chacun décide de ce qu’il accepte et de ce qu’il peut encore perfectionner.

(*): A noter, que les articles de la charte sont rappelés, en commentaires, dans le document d’évaluation